Vers une hausse de 4 % des prix du gaz en Octobre

INFO LE FIGARO – Quelque 7,9 millions de foyers sont concernés par cette majoration qui intervient au début de la «saison de chauffe».

Après une baisse ininterrompue depuis le début de l’année – à hauteur de 6,7 % entre le 1er janvier et le 1er septembre -, les prix du gaz repartent à la hausse. Selon nos informations, les tarifs réglementés de GDF Suez devraient augmenter de 3,9 % le 1er octobre prochain. Quelque 7,9 millions de foyers sont concernés par cette majoration qui intervient au début de la «saison de chauffe», comme c’est le cas assez traditionnellement. De la même manière, entre l’amorce du printemps et la fin de l’année, les tarifs réglementés s’inscrivent le plus souvent à la baisse. Dans un communiqué publié mardi soir, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a averti que «la remontée des prix du gaz à l’approche de l’hiver conjuguée aux risques potentiels liés à la crise russo-ukrainienne occasionnait une hausse significative du niveau des prix de marché du gaz anticipés par les acteurs pour les mois à venir».
Saisi par GDF Suez pour toutes les demandes de révision tarifaire – à la hausse comme à la baisse -, le gendarme de l’énergie vérifie que ces propositions sont bien conformes à l’application de la formule qui permet de définir le niveau des tarifs réglementés de vente. Il s’appuie étroitement sur les textes, étant entendu que la loi stipule que les coûts d’approvisionnement de GDF Suez doivent être intégralement répercutés auprès du consommateur.

Une nouvelle formule de calcul des prix du gaz

Au mois de juillet dernier, à la demande des pouvoirs publics, la formule de calcul des prix du gaz a été une nouvelle fois revue. Désormais, les prix de marché entrent à hauteur de 60 % dans le mode de fixation des tarifs -contre 45 % auparavant-, le reste relevant de l’indexation sur les cours du pétrole. Or, depuis quelques semaines, les prix de marché sont orientés à la hausse. Force est de constater que depuis plusieurs mois et le système de révision mensuelle des prix -destiné à mieux lisser les variations éventuelles-, le dossier s’est largement dépolitisé. Reste à savoir si ce calme va perdurer malgré l’augmentation qui s’annonce.
En 2014, si sensible soit l’augmentation du 1er octobre, les prix du gaz pour les abonnés de GDF Suez devraient baisser en tout de 3,6 %, sauf si les prix repartent nettement à la hausse en novembre et décembre.